De nombreux ménages s’adonnent de nos jours à la production de vinaigre avec un vinaigrier en raison de la production industrielle non maîtrisable. Le vinaigrier est un récipient adapté à la production de vinaigre maison. Comment produire le vinaigre chez soi grâce à un vinaigrier ? On en parle ici.

Pourquoi utiliser un vinaigrier ?

Le vinaigrier ressemble à une cruche ou une amphore à large ouverture. Il est souvent en grès ou en céramique et percé d’un trou dans sa partie inférieure où se niche un petit robinet appelé cannelle. Avec un joint en liège, ce robinet permet de soutirer le vinaigre.

Le tanin du vinaigrier en bois procure une note boisée au vinaigre. De plus, il permet de recueillir le vinaigre se trouvant dans la partie inférieure du récipient sans être obligé d’agiter la surface. Le vinaigrier est plus pratique qu’un autre contenant. Grâce au vinaigrier, la mère n’est pas dérangée lorsqu’on tire du vinaigre. Dans un autre récipient, la mère risque de plonger dans le liquide lorsqu’on prélève du vinaigre à l’aide d’une louche par le dessus et elle risque de s’abîmer si on prélève le vinaigre par le haut.

Utilisation d’un vinaigrier pour produire du vinaigre : comment s'y prendre ?

Le vinaigre peut être obtenu à base de tous les alcools. Il est conseillé d’utiliser un vinaigrier idéal et un vin de faible degré alcoolique.

Quel type de vinaigrier choisir ?

Le plus utilisé est celui fait en bois. En effet, le bois ajoute ses tanins à ceux du liquide de base. Les réactions s’accomplissent mieux dans un grand fût. Le vinaigrier doit être opaque et absolument gardé à l’abri de la lumière.

Tester le fonctionnement du vinaigrier et avoir choisi le vin

Le choix d’un vin de faible degré alcoolique favorise la formation de la « mère de vinaigre ». La couleur envisagée pour le vinaigre est fonction du vin choisi : le rouge pour un vinaigre rouge et le blanc ou rosé pour un vinaigre blanc. Après avoir choisi le vin, il est recommandé de tester l’étanchéité du vinaigrier en y laissant de l’eau une nuit entière avant d’y verser le vin. Il est aussi conseillé de vérifier le fonctionnement du robinet, de le manœuvrer de temps en temps en vue d’éviter un éventuel blocage.

Le robinet en bois doit être débouché occasionnellement et remplacé si l’étanchéité n’est plus totale. Le vinaigrier est fermé par un bouchon non étanche parfois en liège, car il doit laisser passer l’air. Le bouchon de l’ouverture supérieure peut être volontairement mal ajusté afin que l’air circule mieux.

Prendre soin du vinaigrier : quelles sont les bonnes habitudes ?

Le vinaigrier doit être gardé à une certaine température et à l’abri des mouches de vinaigre.

À quelle température garder son vinaigrier ?

Il faut conserver le récipient à une température ambiante et éviter de le bouger. L’air et la chaleur favorisent la production. Une température assez constante d’au moins 20 °C dans un endroit sec et aéré convient parfaitement pour faire le vinaigre. La température idéale se situe entre 20 et 30 °C. Les bactéries du vinaigre sont inactives en dessous de 10 °C.

Comment éviter les mouches de vinaigre dans son vinaigrier ?

Les mouches de vinaigre sont attirées par la préparation du vinaigre. Il faut alors protéger le vinaigrier ou le récipient de préparation avec un bouchon en liège ou un linge propre qui cache la lumière et protège des poussières.

Comment tirer le vinaigre de son vinaigrier ?

L’odeur du vinaigre est très déterminante dans la phase finale. Cette odeur doit être caractéristique d’un vinaigre consommable. Il faut donc bien prendre ses arômes et le laisser reposer encore quelques jours lorsque le résultat n’est pas satisfaisant.

Le prélèvement du vinaigre

Le prélèvement du vinaigre peut être fait au rythme du consommateur. Après avoir recueilli un peu de vinaigre pour la consommation, il suffit de déverser la même quantité de vin dans le vinaigrier pour préserver l’équilibre de la fermentation.

Le filtrage et le conditionnement du vinaigre

Une fois le vinaigre maison prélevé, il faut le filtrer afin de le débarrasser de toutes impuretés. La façon la plus simple de filtrer le vinaigre consiste à utiliser un morceau de tissu ou un filtre à café en papier. Il faut enfin laisser le vinaigre reposer une semaine après son embouteillage et de s’assurer qu’il n’y reste aucune trace d’alcool.

Laisser un commentaire