Dans de nombreuses contrées, le vinaigre est un incontournable de la cuisine surtout européenne. Néanmoins, le produit est aussi très apprécié pour ses vertus thérapeutiques. Pour mieux profiter de ses propriétés, souhaitez-vous fabriquer du vinaigre maison ? En plus de demander très peu de temps et d’énergie, c’est un procédé qui ne nécessite pas des connaissances particulières. Toutefois, pour réussir, il est essentiel de bien choisir le vin. Ainsi, quels vins utiliser pour la fabrication de vinaigre ?

Quels vins choisir pour son vinaigre maison ?

Dans le processus de fabrication du vinaigre, le vin est la matière première. Cependant, il est important de savoir que tous les vins ne produisent pas le même vinaigre. La qualité, le goût, la robe et la teneur en alcool du vinaigre dépendent du vin qu’on a choisi. Il faut donc prendre en compte ces paramètres et faire son choix en fonction du résultat attendu.

Choisir un vin qui a une belle robe

La robe du vinaigre dépend directement de la robe du vin utilisé. Ainsi, le vinaigre blanc est obtenu par la fermentation du vin blanc ou du rosé. Dans la même logique, le vin rouge teint le vinaigre de sa couleur. Il est donc primordial pour le producteur de vinaigre de se faire une idée fixe de la robe du vinaigre qu’il souhaite obtenir afin de bien choisir son vin en conséquence.

Choisir un vin avec une teneur élevée en arôme

De toute évidence, un vin pauvre en arôme donnera un vinaigre tout aussi pauvre en arôme. Ainsi, pour obtenir un vinaigre frais et riche en arôme, il faut privilégier des vins dont la teneur en composé aromatique est assez élevée.

Faire attention au taux d’acidité du vin

Le taux d’acidité ou pH est mesuré avec un pH-mètre ou un papier pH incorporant des capteurs. En fonction du taux d’acidité du vin, les capteurs se colorent généralement en jaune ou en rouge. Retenez qu’un bon vinaigre ne doit pas être trop acide. Ainsi, un vin avec un pH oscillant entre 3,5 et 5 serait idéal.

Faire attention au taux d’alcool

Pour être commercialisé, le vinaigre doit contenir dans un taux d’alcool précis. Ceci étant, un vin trop alcoolisé est susceptible de ralentir la fermentation du vin, ce qui serait contre-productif. Il est donc préférable de choisir un vin dont le taux d’alcool n’est pas trop élevé.

Tous ces paramètres doivent être pris en compte lors du choix du vin. Par ailleurs, pour une acidification plus rapide et efficace, il est conseillé de privilégier les vins non bouchonnés et jeunes. En outre, il faut aussi vérifier les ingrédients qui composent le vin. Par exemple, un vin qui contient des conservateurs aura tendance à s’acidifier plus lentement.

Comment reconnaître le meilleur vin pour son vinaigre ?

Le meilleur vin pour produire du vinaigre est avant tout un bon vin de table. Pour le reconnaître, vous devez vous baser sur les critères suivants.

  • Sa douceur

Ce critère fait appel à la teneur en sucre du vin et est reconnaissable au goût. Un vin qui picote au palais avec une viscosité plus ou moins élevée est idéalement doux.

  • Les tanins

Ils sont souvent confondus avec la douceur parce qu’ils assèchent le palais. C’est un composant très important de la texture du vin.

  • Les fruits

Ils confèrent au vin ses arômes et saveurs. Ils sont aussi détectables au goût. Vous n’avez pas vraiment besoin d’être un fin connaisseur pour reconnaître un vin bien fruité.

En prenant en compte tous ces paramètres, vous serez en mesure de choisir le meilleur vin pour la fabrication de votre vinaigre.

Pourquoi faire soi-même son vinaigre ?

Le vinaigre est un produit fortement loué pour ses différentes vertus. Depuis des siècles, il est notamment utilisé par les Babyloniens et les Grecs pour la conservation des aliments, mais aussi pour ses propriétés médicales. De nos jours, il est aussi utilisé pour :

  • réduire le taux de glycémie
  • réguler le poids
  • soulager les problèmes de la peau
  • soigner le rhume et les maux de gorge
  • faciliter la digestion.

Il faut noter que toutes ces vertus découlent du procédé artisanal de la fabrication du vinaigre. Non seulement la fabrication artisanale du vinaigre est facile, mais elle permet d'obtenir un vinaigre plus riche et plus naturel. En réalité, le procédé industriel de fabrication de vinaigre permet d’obtenir en quelques heures (environ 24 heures) une quantité importante de vinaigre (environ 20 000 litres) contrairement à la fabrication artisanale qui peut prendre jusqu’à 3 mois. Aussi, la méthode artisanale permet l’obtention d’un vinaigre naturel sans ajout de matière chimique ou d’arômes de synthèse.

Laisser un commentaire