Prisé depuis des milliers d’années pour ses multiples propriétés, le vinaigre occupe aujourd’hui encore une place de choix dans nos cuisines. A la fois conservateur, condiment et allié bien-être, les allégations santé du vinaigre se confirment à mesure que la science évolue. Découvrez les utilisations les plus communes du vinaigre maison et utilisez votre vinaigrier à bon escient pour profiter de votre élixir dans votre quotidien. 

La richesse du vinaigre maison, un atout en cuisine

Le vinaigre, un rehausseur de goût inégalé


Le vinaigre est un indispensable en cuisine. Il entre dans la confection de nombreuses vinaigrettes, marinades et mayonnaises destinées à assaisonner crudités, poissons, fruits de mer, viandes blanches et autres délices. Grâce à sa richesse en arômes, le vinaigre accentue les saveurs et titille les palais les plus fins. Entre le vinaigre de vin, le vinaigre balsamique, le vinaigre de Xérès et tous les vinaigres de fruits dont le vinaigre de cidre est le plus renommé, il existe de quoi satisfaire tous les goûts. Quant aux vinaigres aromatisés aux herbes, à l’ail ou à l’échalote, ils encouragent la créativité pour sublimer jusqu’aux recettes les plus simples. Les variétés sont nombreuses, mais le résultat reste le même : l’acidité et les arômes du vinaigre maison donnent du caractère aux dîners. Les recettes les plus simples se transforment en véritables mets culinaires, dont la remarquable finesse ne saurait laisser indifférent. 

Le vinaigre pour conserver naturellement ses aliments

Depuis des milliers d’années, le vinaigre est utilisé comme conservateur alimentaire, au même titre que le saumurage et la salaison. Il est aujourd’hui principalement employé pour préparer les cornichons ou câpres, mais aussi les conserves de fruits et de légumes. L’immersion des aliments dans une solution vinaigrée fermée hermétiquement alloue leur conservation durant plusieurs années. Pour augmenter la durée de conservation des aliments, il est préférable d’utiliser un vinaigre ayant un degré d’acidité minimal de 7o. La concentration élevée en acide acétique du vinaigre élimine ainsi les micro-organismes vivants, ce qui en fait un excellent conservateur naturel. Bien que le vinaigre blanc soit plus efficace pour conserver les aliments en raison de sa forte acidité, les vinaigres maison ont l’avantage de conférer aux aliments une saveur prononcée. 

Déglacer grâce au vinaigre maison


Une autre utilisation du vinaigre consiste au déglaçage et à la préparation de sauces à partir de sucs de cuisson. Ces sucs savoureux, accumulés au fond du récipient en fin de cuisson (à température élevée), se dissolvent dans le vinaigre sous l’action du choc thermique. Le mélange suc-vinaigre obtenu récupère toutes les saveurs de la cuisson. Il suffit d’ajouter un liant (beurre, crème, coulis de tomate, etc.) pour réaliser une sauce onctueuse. Durant le déglaçage, le vinaigre perd son acidité, mais conserve la puissance de son arôme. Il relève ainsi les saveurs de la sauce plutôt que de les détruire, pour accompagner parfaitement la viande ou les légumes du plat principal. 

Les atouts bien-être et santé du vinaigre

Le vinaigre est l’un des remèdes les plus anciens pour soigner de nombreux maux du quotidien. Bien connu de nos ancêtres, ses atouts santé ont été confirmés par la science moderne. Son utilisation à visée thérapeutique ne cesse de croître. Parmi les multiples variétés de vinaigre disponibles sur le marché, le vinaigre de cidre est celui qui séduit le plus grâce à ses innombrables qualités. Issu de la lente fermentation du jus de pommes, le vinaigre de cidre conserve la richesse en pectine, en oligoéléments, en vitamines A, B, C et P, en enzymes et en minéraux des pommes utilisées. Nous aborderons ici les vertus du vinaigre de cidre, qui figure parmi les plus riches, bien que chaque vinaigre possède ses propres vertus. 

Le vinaigre de cidre, un véritable élixir de jeunesse

Riche en pectine, vitamines, acides aminés, enzymes et oligoéléments (soufre, fer, magnésium, etc.), le vinaigre de cidre s’est vu octroyer le titre d’ « élixir de jeunesse ». Il possède des vertus antioxydantes avérées, ainsi que des propriétés antiseptiques. Consommé quotidiennement à raison de deux cuillères à soupe (en mélange dans une boisson), il aiderait à maintenir un meilleur état de santé. Le vinaigre de cidre serait aussi bénéfique pour lutter contre les maladies passagères en participant au processus de guérison. 

Le vinaigre de cidre pour diminuer la glycémie

Consommer une petite quantité de vinaigre de cidre maison aide à réduire le taux de glycémie dans le sang. Il est donc intéressant, pour les personnes souffrant de diabète, de terminer un repas riche en sucres par une salade accompagnée d’une vinaigrette à base de vinaigre de cidre. Des études américaines (Université de l’état d’Arizona, 2010) ont démontré que boire du vinaigre de cidre à la fin d’un repas riche en hydrates de carbone ralentit la montée de glucose dans le sang. De plus, le vinaigre aide à diminuer la tension artérielle et à équilibrer le pH du sang. L’acide acétique favorise la réduction du mauvais cholestérol et des triglycérides dans le sang, réduisant ainsi le risque de complications cardiaques. 

Améliorer la digestion grâce au vinaigre

L’acidité du vinaigre lui procure une action bénéfique sur la digestion. Il favorise l’élimination des toxines et agit efficacement contre les bactéries grâce à ses propriétés antiseptiques, résorbant ainsi les intoxications alimentaires tout en améliorant la flore intestinale. Grâce à ses propriétés alcalinisantes, il permet aussi de lutter contre la constipation et les brûlures d’estomac. En accélérant la fonte des graisses, les acides organiques et acétiques contenus dans le vinaigre participent par la même occasion à la perte de poids. Un effet renforcé par l’effet coupe-faim du vinaigre ! 

Le vinaigre de cidre, un antiseptique naturel

Grâce à ses propriétés antiseptiques, le vinaigre de cidre aide à apaiser grippe, rhume et maux de gorge. Gargariser une solution de vinaigre dilué dans un verre d’eau chaude 2 à 3 fois par jour aide à soulager les maux de gorge. D’autre part, ajouter une cuillère à soupe de vinaigre à deux cuillères à soupe de miel aide à récupérer d’un rhume ou d’une grippe. Consommer du vinaigre de cidre aide ainsi à lutter contre les petits maux de l’hiver. 

Avertissement

Il faut toutefois veiller à ne pas consommer de vinaigre de manière excessive, au risque de provoquer des brûlures d’estomac. Cet effet est particulièrement visible lorsqu’il est pris à jeun. A noter que le foie peut aussi être affecté par une consommation exagérée de vinaigre. 

Les applications cutanées du vinaigre

Le vinaigre pour donner de l’éclat à la peau

Les propriétés cosmétiques du vinaigre de cidre sont aussi réputées que ses bienfaits thérapeutiques. Gorgé de nutriments, il contribue à la beauté en maintenant un épiderme en santé et en purifiant la peau acnéique. Grâce à ses propriétés astringentes, il tonifie la peau et resserre les pores, redonnant de l’éclat au teint. L’utilisation du vinaigre de cidre comme nettoyant ou pour sa toilette est idéale pour conserver une peau nette et en santé. 

Désinfecter naturellement

Le vinaigre est aussi un désinfectant naturel, apprécié dans le soin des brûlures légères et des plaies peu profondes. De la même manière, il apaise les rashs d’eczéma, les crises de psoriasis et les urticaires. Il faut toutefois veiller à tester la réaction allergique de la peau en appliquant un mélange de vinaigre et d’eau sur le pli du coude et en attendant quelques heures. 

Le vinaigre, un allié contre la cellulite

Riche en potassium, magnésium et calcium, le vinaigre de cidre aide à éliminer les toxines et à réduire la rétention d’eau au niveau des cuisses. Pour réaliser un massage tonifiant, mélanger 3 cuillères à soupe de vinaigre de cidre à 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et appliquer sur les zones concernées en réalisant des mouvements circulaires. Une application quotidienne, en début et en fin de journée, offre des résultats très satisfaisants en un temps record. 

Soulager les crampes musculaires

Le potassium présent dans le vinaigre de cidre aide à soulager les crampes musculaires. Ainsi, imbiber une compresse de vinaigre avant de l’appliquer sur la zone atteinte soulage immédiatement la crampe douloureuse. La mère de vinaigre peut, elle aussi, servir à couvrir foulures et entorses. Par ailleurs, le vinaigre de cidre permet aussi de soigner un hématome en accélérant sa résorption. 

Le vinaigre en soin capillaire

En soin capillaire, le vinaigre de cidre aide à éliminer les pellicules et les poux en purifiant le cuir chevelu et en équilibrant le niveau de PH. Pour bénéficier de son action antiseptique, mélanger du vinaigre de cidre à une quantité égale d’eau et l’appliquer sur les racines. Laisser poser la solution sous une serviette une quinzaine de minutes puis rincer abondamment. Cette application limite l’apparition de pellicules et apaise les démangeaisons du cuir chevelu. Par la même occasion, le vinaigre ajoute de la brillance aux cheveux en resserrant leurs écailles et en fixant les pigments de la coloration. De quoi afficher une chevelure saine et éclatante ! 

Les vertus énoncées ne constituent qu’une infime partie des nombreuses utilisations du vinaigre. En réalisant votre vinaigre maison à l’aide d’un vinaigrier, vous bénéficiez de vertus qu’aucun vinaigre industriel ne peut égaler. Renseignez-vous sur les propriétés des différentes variétés de vinaigres et laissez-vous emporter dans une découverte de saveurs et de bien-être.

Laisser un commentaire

Fermer le panneau